Sélectionner une page

Assurance loyers impayés GLI : guide complet

En tant que propriétaire, vous êtes exposé au risque d’impayés de loyers, un risque pouvant avoir des conséquences financières et juridiques importantes. L’assurance loyers impayés (GLI) est un mécanisme de protection qui vous indemnise en cas de défaut de paiement du locataire, et ce guide vise à vous fournir une compréhension approfondie de son fonctionnement, ses avantages, et comment choisir la meilleure assurance pour vous.

Définition de la GLI assurance loyers impayés

La GLI est une assurance qui vous protège en cas d’impayés de loyers de la part de votre locataire, vous indemnisant non seulement pour les loyers impayés mais aussi pour les charges locatives et les frais de procédure d’expulsion. Elle est réglementée en France par l’article 1731-1 du Code civil et est même obligatoire pour les bailleurs qui louent un logement social.

Fonctionnement et délai de carence de la GLI

Après souscription à une GLI, en cas d’impayé, vous devez déclarer celui-ci à votre assureur, généralement via une lettre recommandée avec accusé de réception, en précisant le montant du loyer impayé, la date de l’impayé, et les justificatifs de l’impayé. L’assureur, après réception de votre déclaration, doit vous indemniser dans un délai de 30 jours. Le délai de carence, période pendant laquelle l’assureur ne vous indemnisera pas en cas d’impayé de loyer, est généralement de 3 mois.

Avantages et inconvénients de la GLI

La GLI offre une protection contre les impayés de loyers, sécurisant ainsi votre investissement immobilier, et vous évite de gérer vous-même les procédures de recouvrement et d’expulsion. Cependant, elle est payante, avec des cotisations représentant en moyenne entre 2,5 et 5 % du loyer annuel (charges comprises), et n’est pas toujours disponible pour tous les types de biens et de locataires.

Choisir une GLI : critères et options

Le choix d’une GLI nécessite une comparaison des offres en tenant compte du montant des cotisations, des garanties incluses, des conditions d’application, du délai de carence, et de la qualité du service client. Il existe deux types de GLI : la GLI complète et la GLI partielle, couvrant respectivement le montant du loyer, les charges locatives et les frais de procédure d’expulsion, ou uniquement le montant du loyer.

Conditions d’application de la GLI

La GLI est généralement souscrite pour un locataire particulier et un logement loué vide, avec un bail d’une durée minimale de 3 ans. Cependant, des options pour un locataire professionnel ou un logement loué meublé peuvent être disponibles sous certaines conditions.

Exemple pratique, et pour aller plus loin

Prenons un exemple : si votre locataire ne paie pas son loyer du mois de mars, et que vous déclarez l’impayé le 1er avril, l’assureur vous indemnisera le 1er juillet, soit 3 mois après la date d’impayé, en tenant compte du délai de carence. La procédure de déclaration d’impayé est généralement simple et rapide, mais il est crucial de noter que la GLI ne couvre pas tous les risques liés aux impayés de loyers, comme les frais de réparation des dégradations locatives causées par le locataire.

Conclusion

La GLI est un outil indispensable pour les propriétaires souhaitant se prémunir contre les impayés de loyers. En comparant les offres des différents assureurs et en tenant compte des informations et critères mentionnés dans ce guide, vous pouvez trouver la meilleure solution pour votre situation et votre bien immobilier.